Est-il possible de se faire accompagner à un entraînement de Sumo ?

D'origine mythologique, les sumo font partie intégrante des rituels shinto. Grâce à sa démocratisation progressive depuis le 18ème siècle, ce sport de lutte devient, en 1925. le sport national, avant de s'internationaliser dans les années 90.

Malgré les compétitions professionnelles, les combats de sumo restent étroitement liés au shintoïsme, et les rikishi sont toujours considérés, même de nos jours, comme des demi-dieux.

Leurs vies dans les sumo-beya (écoles de sumo) s'articulent autour de rites et cérémonies exécutés et perpétués dans le plus grand respect. Rentrer dans cet univers est un privilège où seuls les initiés ont accès.

Assister à un entraînement de sumo

Sportifs de très haut niveau, les entraînements et tournois ne s'apparentent aucunement à un spectacle touristique.

Il nous est possible d'accompagner nos clients pour assister à un entraînement de sumo à Tokyo mais uniquement de l’extérieur à travers une baie-vitrée :

  • Aucune visite n'est garantie et il arrive que cela soit annulé au dernier moment, sans forcément de motif.
  • Seuls les spectateurs de plus de 12 ans sont acceptés.
  • La séance dure entre une et deux heures, tôt le matin seulement (aux alentours de 8h du matin). Les horaires seront communiqués la veille pour le lendemain. L'entrée est gratuite.
  • Les photos sont autorisées (flash interdit !) et le silence absolu est de rigueur.

Les sumos s'entraînent uniquement les mois pairs : février, avril, juin, août, octobre et décembre.

Il n'y a pas d'entraînement public au cours des mois impairs, car les tournois nationaux se déroulent : en janvier / mai / septembre à Tokyo, en mars à Osaka, en juillet à Nagoya, en novembre à Fukuoka.

Il est suggéré de prévenir votre accompagnateur au plus tôt pour qu'il puisse vous donner plus de précisions.

Merci de noter que le sumo est un sport sacré au Japon et que la visite, lorsqu'elle est possible, nécessite un grand respect.

Réserver votre accompagnement